REMED (GUILLAUME ALBY)

REMED (GUILLAUME ALBY)

• Né en 1978, vit à Madrid, Espagne

La Copula – 2018
  Métal

Site web de l’artiste

 

La Copula

ŒUVRE

C’est au premier abord une grille, à travers laquelle on aperçoit le ciel et l’océan. Mais très vite, on distingue les corps d’une femme et d’un homme enlacés. Il y a quelque chose de cosmique et de mythologique dans cette union, des amours d’Ouranos et Gaïa. Cette sculpture est ouvertement sexuelle et en même temps témoigne d’une grande tendresse. Le regard se précise encore, et l’on voit apparaître toutes sortes de motifs, notamment des cœurs qui composent à plusieurs reprises le dessin général.

PARCOURS

Il y a dans les fresques, tableaux et sculptures de Remed une sorte d’évidence solaire : une luminosité toute méridionale, mais aussi une énergie profondément positive et optimiste, une manière d’amour inconditionnel pour la vie et les possibilités infinies qu’elle recèle. Ses œuvres exploitent presque exclusivement les trois couleurs primaires (bleu, rouge, jaune), en plus du noir et du blanc. Il en résulte des figures totémiques, presque primitives, simples et complexes à la fois. Un visage en contient parfois un autre, et le jeu des vides et des pleins révèle souvent un baiser ou une étreinte amoureuse.

Texte choisi par l’artiste

L’Amour universel, Maieutique transcendante

C’est l’ego qui nous fait croire que nous sommes séparés d’autrui. C’est l’ego qui porte tout un ensemble de jugements de valeur nous isolant des autres. C’est l’ego qui nous empêche d’aimer d’une manière universelle et spontanée. Enlever le voile du réel est très simple : il faut commencer par prendre conscience de l’existence de ce voile. Puis ensuite vous apercevoir que si vous faites abstraction de toutes les appréciations de l’ego, et demeurez face à autrui en un état d’attention réceptive, il en résulte naturellement et spontanément, le jaillissement de l’amour. Autrui vous fait face : vous le regardez, votre mental ne juge pas, il est éminemment réceptif… Cette réceptivité vous amène à une compréhension profonde de l’autre, et avec cette compréhension vient l’amour… C’est si simple, si naturel et si évident qu’il est triste d’être obligé d’expliquer cela. L’homme est devenu tellement artificiel, tellement égotique, qu’il a perdu le sens de l’amour. L’amour universel n’a rien à voir avec une espèce de sentimentalisme stupide, qui essayerait de nous faire croire que tout le monde est beau et gentil. Nous sommes parfaitement conscients de l’égoïsme et de la bêtise, de la bassesse, de la vulgarité, de la vanité et des autres sentiments tellement répandus. Mais nous les voyons chez les autres comme faisant partie de nous-mêmes, puisque rien n’est séparé de nous. Nous les acceptons comme des choses inévitables, dans ce niveau d’évolution qu’est la condition humaine.

 

WORK

At first sight, it’s a grid through which you can see the sky and the ocean. But very quickly, you also make out the shapes of a man and woman entwined in an embrace. There is something cosmic, mythological about this union, the story of Uranus and Gaia. While this sculpture is overtly sexual, it also expresses great tenderness. When you look even more closely, you can discern all sorts of motifs, notably heart shapes that echo the overall design.

CAREER

Remed’s frescoes, paintings and sculptures are imbued with a sort of solar evidence: a light of the South, but also a profoundly positive, optimistic energy, unconditional love for life and the infinite possibilities it holds. His works take the form of totemic figures, almost primitive, both simple and complex. A face sometimes contains another, and the relationship between full and void often reveals a kiss or a loving embrace.

Text chosen by the artist

L’Amour universel, Maieutique transcendante

C’est l’ego qui nous fait croire que nous sommes séparés d’autrui. C’est l’ego qui porte tout un ensemble de jugements de valeur nous isolant des autres. C’est l’ego qui nous empêche d’aimer d’une manière universelle et spontanée. Enlever le voile du réel est très simple : il faut commencer par prendre conscience de l’existence de ce voile. Puis ensuite vous apercevoir que si vous faites abstraction de toutes les appréciations de l’ego, et demeurez face à autrui en un état d’attention réceptive, il en résulte naturellement et spontanément, le jaillissement de l’amour. Autrui vous fait face : vous le regardez, votre mental ne juge pas, il est éminemment réceptif… Cette réceptivité vous amène à une compréhension profonde de l’autre, et avec cette compréhension vient l’amour… C’est si simple, si naturel et si évident qu’il est triste d’être obligé d’expliquer cela. L’homme est devenu tellement artificiel, tellement égotique, qu’il a perdu le sens de l’amour. L’amour universel n’a rien à voir avec une espèce de sentimentalisme stupide, qui essayerait de nous faire croire que tout le monde est beau et gentil. Nous sommes parfaitement conscients de l’égoïsme et de la bêtise, de la bassesse, de la vulgarité, de la vanité et des autres sentiments tellement répandus. Mais nous les voyons chez les autres comme faisant partie de nous-mêmes, puisque rien n’est séparé de nous. Nous les acceptons comme des choses inévitables, dans ce niveau d’évolution qu’est la condition humaine.

 

OBRA

A primera vista es una reja a través de la cual se percibe el cielo y el océano. Pero rápidamente se distinguen los cuerpos enlazados de una mujer y de un hombre. Algo cósmico y mitológico flota en esta unión, los amores de Urano y Gaya. La escultura es claramente sexual a la vez que manifiesta una gran ternura. La mirada se precisa, y entonces aparece toda clase de dibujos, concretamente corazones que varias veces componen el dibujo general.

CURSO

Los frescos, cuadros y esculturas de Remed están impregnados de una especie de evidencia solar: una luminosidad meridional, así como por una energía profundamente positiva y optimista, una suerte de amor incondicional por la vida y por las infinitas posibilidades que atesora. Sus obras toman la forma de figuras totémicas, casi primitivas, simples y complejas a la vez. Algunas veces, una cara contiene otra, el juego de llenos y vacíos muy a menudo revela un beso o un abrazo amoroso.

Texto elegido por el artista

L’Amour universel, Maieutique transcendante

C’est l’ego qui nous fait croire que nous sommes séparés d’autrui. C’est l’ego qui porte tout un ensemble de jugements de valeur nous isolant des autres. C’est l’ego qui nous empêche d’aimer d’une manière universelle et spontanée. Enlever le voile du réel est très simple : il faut commencer par prendre conscience de l’existence de ce voile. Puis ensuite vous apercevoir que si vous faites abstraction de toutes les appréciations de l’ego, et demeurez face à autrui en un état d’attention réceptive, il en résulte naturellement et spontanément, le jaillissement de l’amour. Autrui vous fait face : vous le regardez, votre mental ne juge pas, il est éminemment réceptif… Cette réceptivité vous amène à une compréhension profonde de l’autre, et avec cette compréhension vient l’amour… C’est si simple, si naturel et si évident qu’il est triste d’être obligé d’expliquer cela. L’homme est devenu tellement artificiel, tellement égotique, qu’il a perdu le sens de l’amour. L’amour universel n’a rien à voir avec une espèce de sentimentalisme stupide, qui essayerait de nous faire croire que tout le monde est beau et gentil. Nous sommes parfaitement conscients de l’égoïsme et de la bêtise, de la bassesse, de la vulgarité, de la vanité et des autres sentiments tellement répandus. Mais nous les voyons chez les autres comme faisant partie de nous-mêmes, puisque rien n’est séparé de nous. Nous les acceptons comme des choses inévitables, dans ce niveau d’évolution qu’est la condition humaine.

 

En images

Le(s) site(s) d'exposition