LAURE MARY-COUEGNIAS

LAURE MARY-COUEGNIAS

• Née en 1989, vit à Lyon

• Laure de Berny – 2017
  Clean an ending
  The time you won your town the race
  I am a Stranger and afraid in a world
  I never made
  Noli me tangere
– 2018
  Impressions sur bâche (d’après une peinture à l’acrylique sur toile)

Site web de l’artiste

Laure de Berny / Clean an ending / The time you won your town the race / I am a Stranger and afraid in a world I never made / Noli me tangere

ŒUVRE

La panthère noire surgit prestement parmi les hautes herbes et montre les crocs. Dans un instant, un bond la soustraira au tableau, et nous serons à la merci de la prédatrice. Un chat pleure tristement un amour révolu auprès d’une fontaine. Des poissons volants esquissent un ample mouvement pour s’embrasser passionnément face à l’océan. La panthère de l’Amour nous lance un regard ambigu. Quant aux deux cygnes affrontés, le temps de la passion semble bien lointain désormais.  

PARCOURS

Les tableaux de Laure Mary-Couégnias exhalent au premier abord un parfum de paradis perdu. Des animaux y posent dans un décor luxuriant de fleurs trop belles pour ne pas être vénéneuses. Le tigre a un œil triste, la panthère déploie ses talents de prédatrice, le perroquet exhibe fièrement son plumage juvénile, comme dans un selfie adolescent. Chaque tableau se révèle un portrait psychologique, traversé par une histoire, qu’elle soit personnelle ou littéraire.

Texte choisi par l’artiste

À un athlète mort jeune d’Alfred Edouard Housman, publié dans Un gars du Shropshire, 1896.

Le jour où tu as fait remporter la course à ta ville
On t’a acclamé sur la place du marché;
Tout le monde t’applaudissait,
Et on t’a ramené chez toi en te portant sur nos épaules.
(…)
C’est intelligent de ta part de savoir quitter
Les champs où la gloire ne peut rester,
Dès que le laurier commence à pousser
il se flétrit plus vite que la rose.
Maintenant, tu ne connaîtras pas la déroute
De ceux dont les honneurs se sont fanés,
Les coureurs dont la gloire s’est envolée
Et dont le nom a péri avant son possesseur.
(…)
Et autour de sa tête trop tôt couronnée de lauriers
Les morts sans force se rassembleront,
Et ils trouveront encore fraîche dans ses boucles
Une guirlande plus délicate que celle d’une jeune fille.

WORK

The black panther slithers through the tall grass, snarling. In a flash, it will leap out from the painting and we will be at the predator’s mercy. A cat sits by a fountain, mourning its lost love. Flying fish curve towards each other for a voluptuous kiss, facing the ocean. As for the two angry swans, their days of passion seems very distant now, their aggressive stare betraying the conflicts in their relationship.

CAREER

At first glance, Laure Mary-Couégnias’ paintings have the fragrance of paradise lost. The animals pose in a lush setting of flowers that are too beautiful not to be poisonous. Each one is a psychological portrait, telling a story, be it personal or literary. A budding love story or one that is in its death throes.

Text chosen by the artist

À un athlète mort jeune d’Alfred Edouard Housman, publié dans Un gars du Shropshire, 1896.

Le jour où tu as fait remporter la course à ta ville
On t’a acclamé sur la place du marché;
Tout le monde t’applaudissait,
Et on t’a ramené chez toi en te portant sur nos épaules.
(…)
C’est intelligent de ta part de savoir quitter
Les champs où la gloire ne peut rester,
Dès que le laurier commence à pousser
il se flétrit plus vite que la rose.
Maintenant, tu ne connaîtras pas la déroute
De ceux dont les honneurs se sont fanés,
Les coureurs dont la gloire s’est envolée
Et dont le nom a péri avant son possesseur.
(…)
Et autour de sa tête trop tôt couronnée de lauriers
Les morts sans force se rassembleront,
Et ils trouveront encore fraîche dans ses boucles
Une guirlande plus délicate que celle d’une jeune fille.

 

OBRA

La pantera negra surge fugaz de entre las hierbas altas y muestra sus colmillos. En un instante un salto la sustraerá del cuadro y nos encontraremos a merced de la depredadora. Cerca de una fuente, un gato llora triste un amor acabado. Unos peces voladores esbozan un amplio movimiento para abrazarse con avidez frente al océano. Para los dos cisnes que se afrontan, ahora, el tiempo de la pasión parece muy lejano, sus miradas agresivas revelan las tensiones en el seno de la pareja.

CURSO

A primera vista, los cuadros de Laure Mary-Couégnias emanan un perfume de paraíso perdido. Los animales posan en un decorado lujurioso de flores demasiado bellas para que no sean venenosas. Cada cual se muestra como un retrato psicológico, atravesado por una historia, bien sea personal o literaria. Una historia de amor naciente o a punto de acabar.

Texto elegido por el artista

À un athlète mort jeune d’Alfred Edouard Housman, publié dans Un gars du Shropshire, 1896.

Le jour où tu as fait remporter la course à ta ville
On t’a acclamé sur la place du marché;
Tout le monde t’applaudissait,
Et on t’a ramené chez toi en te portant sur nos épaules.
(…)
C’est intelligent de ta part de savoir quitter
Les champs où la gloire ne peut rester,
Dès que le laurier commence à pousser
il se flétrit plus vite que la rose.
Maintenant, tu ne connaîtras pas la déroute
De ceux dont les honneurs se sont fanés,
Les coureurs dont la gloire s’est envolée
Et dont le nom a péri avant son possesseur.
(…)
Et autour de sa tête trop tôt couronnée de lauriers
Les morts sans force se rassembleront,
Et ils trouveront encore fraîche dans ses boucles
Une guirlande plus délicate que celle d’une jeune fille.

 

En images

Le(s) site(s) d'exposition